FORMATIONS

Praticien de santé naturelle

Accompagnateur de jeûne

Consultation en ligne

06 29 39 51 00

Pleine santé, Dr PEREZ

24 Avenue Joannès Masset

69009 LYON

+33 6 29 29 51 00

LogoDrRPSantenaturelle

facebook
youtube
Articles   /   Maladies   /   Réduire la douleur de la fibromyalgie
© 2018-2019 www.drraphaelperez.com

Réduire la douleur de la fibromyalgie

{
CONSEILS

Lutter naturellement contre l’inflammation

     Encrassement et stimulation nerveuse

Certains produits et substances devraient être évités par les malades :

 

  • Aspartame

Edulcorant de synthèse, présent dans de nombreux produits et largement critiqué pour sa toxicité, l’aspartame pourraient favoriser et exacerbé les symptômes de la maladie. D’une part, son action sur la flore intestinale cause un problème reconnu sur le métabolisme (augmentation du risque de diabète et d’obésité). Il est également problématique par son effet antagoniste du récepteur NMDA, provoquant une augmentation du nombre de ces récepteurs sur le système nerveux périphérique, ce qui amplifie la perception de la douleur.

 

  • Glutamates, exhausteurs de goût et conservateurs

Présents dans de nombreux aliments préparés et transformés, les exhausteurs de goût, dont le glutamate est le chef de fil, ont les mêmes effets toxiques que l’aspartame sur les récepteurs NMDA.
Il en est de même pour les nitrates et les nitrites, des conservateurs présents en quantité dans les charcuteries (additifs alimentaires E249, E250, E251 et E252). Ils peuvent aussi pr
ovoquer des altérations au niveau de l’intestin.

 

  • Café

Le café et les compléments alimentaires à base de caféine sont prisés par de nombreux malades pour combattre la fatigue. Cette démarche, ayant pour but de se soulager, a un effet très pervers. Elle affaiblit peu à peu l’organisme et accroit ainsi l’état de fatigue.
L’arrêt du café et des produits contenant de la caféine, s’accompagne généralement assez vite d’une diminution de la fatigue. Cet arrêt fait souvent peur car, avant l’amélioration, il est possible d’avoir une sensation de faiblesse qui augmente pendant quelques jours à quelques semaines ; situation tout à fait normale après une consommation régulière de stimulants.
On me demande souvent si cela est aussi valable pour le thé. Le thé est moins stimulant que le café. L’influence négative est donc plus faible, mais elle est tout de m
ême présente. Il est préférable de limiter la consommation de thé.

 

image-720
Create a website